in

Haïti-Musique : Gracia Delva annonce un nouvel album et une ligne de vêtement

Logo Bz Blanc
Logo Bz Blanc

Dans une interview exclusive accordée à HPN, Gracia Delva, le chanteur du groupe Mass Konpa revient sur sa fulgurante année 2008 riche en souvenirs, et annonce la sortie de « Aya », sa ligne de vêtements et « Juge’m », son prochain disque.

HPN : Gracia Delva, chanteur fondateur de Mass Konpa est aussi acteur, on l’a vu dans XIe commandement, film de Karmeliaud Moise. Comme son ami Ritchie, il est un professeur. C’est l’homme en « EUR » aurait dit le regretté comédien Dubréus, et quoi encore ? GD : Gracia Delva n’est pas un professeur, il est un directeur. Il y a une grande différence entre un professeur et un directeur, tu comprends. Comment je peux expliquer que je suis un directeur ? Ok, Ritchie, en tant que professeur disait qu’il était un « super star maker » (faiseur de star, ndlr). Après il disait que Gracia Delva était une « Living Legend ». Si je suis une légende et je suis vivant donc je suis un directeur. Ce n’est pas moi qui l’ai dit, mais c’est Ritchie. Aya. HPN : Quels est ton meilleur souvenir pour l’année 2008 ? GD : Mon meilleur souvenir en 2008, je ne vais pas te mentir, c’est ma découverte du continent africain. J’ai découvert le Bénin. J’y ai fait la Route de l’esclave, le Palais du python jusqu’à la Porte de non retour. Quand on fait le Palais du python jusqu’à la Porte de non retour, on sait qui on est, d’où on vient. C’est la porte de non retour qui a donné Cuba, Haïti, Portugal, Brésil et toute l’Amérique latine. J’étais allé à Abidjan, en Côte d’Ivoire, j’y ai pris du plaisir. J’étais allé aussi à Togo (Lomé). Wow Bénin ! Quand je suis à Bénin c’est comme si j’étais dans l’Artibonite et l’Afrique c’est Haïti. HPN : Et ton dernier album solo « Gracia mania » comment ça marche ? Quel impact tu as eu en Afrique ? GD : Laisse-moi te dire ! Gracia mania marche tellement bien c’est pour cela qu’on avait réalisé le clip de la chanson Champagne. On vient également de lancer un champagne à mon label, mon nom et mon image. J’ai signé un contrat avec une compagnie africaine, AC Productions, c’est Afrique Caraïbe. Ça marche très bien. Je retournerai sou peu en Afrique. Je sortirai en 2009 ma ligne de vêtements. Tout ce que je porterai comme habit sera « Aya ». J’invite tous mes fans et ceux qui sont amants du bon style à en acheter. Ma rencontre avec AC Productions, c’est une grande chose pour la musique en Haïti notamment pour l’Artibonite. HPN : Peut-on avoir une idée du contrat qui te lie à Afrique Caraïbes Productions ? GD : On a un contrat de cinq ans, pour réaliser cinq albums. Le premier c’est Gracia mania. Le deuxième aura pour titre « Juge’m » et il sortira juste après le carnaval, ce sera l’album de Mass Konpa. On a le champagne et ma ligne de vêtements. En fait, l’affaire est très bonne avec AC Productions. HPN : Des têtes sont parties de Mass Konpa. Il y a Black Easy et Rosly qui t’ont récemment laissé. As-tu recruté de nouvelles têtes ? GD : Il y a un troisième, Batho, qui vient juste de m’abandonner. HPN : Ça, je ne le savais pas. GD : Tu viens juste de le savoir comme moi, tu comprends. On était en route pour les Cayes, c’était vendredi [le 26 décembre]. Tout le monde le sait, depuis cinq ans, moi et Batho, on travaille ensemble. Ce jour-là, je cherche Batho et je ne l’ai jamais revu. Bon, je suis allé aux Cayes, ensuite à Cerca Cavajal et on a joué du bon konpa. En tant qu’Artibonitien, Dieu merci on est toujours innocent, c’est pour cela que je vais baptiser mon album « Juge’m ». HPN : Le guitariste Barthélemy ne t’a rien dit. Vous ne vous êtes pas parlé? GD : Je ne l’ai pas encore rencontré. Je ne sais absolument rien. Personne dans le groupe ne sait rien non plus. HPN : un message aux fans, Gracia ? GD : Supportez Mass Konpa, supportez la musique haïtienne. Mass Konpa, « devan, devan net ». Une formule, une génération, un style. A bon vin, point d’enseigne. HPN : Merci Gracia. GD : Merci Robens. Bonne Année 2009. Interview animée par Robens Duversaint robensfusion@yahoo.fr