Festival mondial de musique de femmes d’ici et d’ailleurs

Haiti a été représenté du 29 au 31 juillet dernier par une belle brochette d’artistes à la troisième édition du festival mondial de musique de femme d’ici et d’ailleurs dont Rutshelle Guillaume, Misty Jean, Florwing Ogé, Tifane et le groupe Artiz auquel a été décerné le prix Révélation du festival. Sous la houlette du ministère de la Culture et de la Communication représenté par Ronald Osias (membre du cabinet), elles ont fait la fierté du pays. Quelques-unes d’entre-elles ont témoigné de cette expérience tant enrichissante

« Haïti a tenu sa promesse. Les artistes ayant participé à la 5e édition du festival de musique de femmes d’ici et d’ailleurs ont fait de leur mieux pour vendre une meilleure image du pays, elles ont fait l’honneur du pays», a déclaré Ronald Osias, représentant du ministère de la Culture et de la Communication et en même temps représentant du staff organisateur du festival en Haïti.

 

 

Les artistes, de leur coté ne dissimulent pas leur fierté d’avoir avec brio, représenté le pays. Rutshelle Guillaume, l’une des meilleures promesses de la musique haïtienne et l’une des voix haïtiennes de ce grand festival se dit satisfaite de l’effet qu’elle a eu sur le public. « C’est une expérience enrichissante. J’étais vraiment heureuse de voir comment le public a été pulvérisé de joie après ma prestation. On a fait tout ce qu’on avait à faire et j’ai reçu une plaque d’honneur de la part d’un club de fans baptisé Team Rutshelle for life», s’est exaltée la jeune artiste qui tenait du coup à annoncer la sortie prochaine de sa musique intitulée « Rendez-vous au sommet », réalisée en collaboration avec le talentueux Jean Jean Roosevelt.

 

 

Ce n’est pas Florwing Ogé, promise à un bel avenir dans l’univers de notre musique traditionnelle qui aurait caché  sa satisfaction : « Cette année j'ai été invité à un festival à Montréal nommé Festival Musique Mondiale des Femmes d'ici et d'ailleurs. C'était une belle et grande expérience pour moi, j'ai beaucoup appris. J’étais motivée à conquérir le coeur du public montréalais. Le rendu est positif à la hauteur de l’objectif que je m’étais fixée. J'étais émue de voir un public étranger chanter en chœur en prononçant les mots créoles de ma musique titré" Mo entèdi". Ils étaient nombreux à venir me faire part de leur coup de cœur et m'inviter à d'autres spectacle tels que: Konpatisyon organisé par Jacques Trouillot, Festival Aux féminins pluriElles. Etant que jeunes artiste, j'ai une confiance, une volonté, une détermination inextinguible pour faire flotter encore plus haut le drapeau. Haïtien ».

 

 

Le groupe Artiz qu’on a pu malheureusement joindre au téléphone, a déchainé la folie de son public et a été récompensé du prix Révélation du festival. « Ce qui lui a permis d’offrir une troisième prestation dans l’un des clubs les plus prestigieux de Montréal, le club Ballatou », s’est exalté Ronald Osias avec son double chapeau dont celui de représentant du festival en Haïti.

 

Cette manifestation de grande envergure, de l’avis de M. Osias, a non seulement facilité des échanges culturels entre Haïti et le reste du monde, il a aussi favorisé des négociations avec les responsables de « Maiwan Productions » en ce qui a trait à l’encadrement des artistes haïtiens qui auront à prendre part à d’autres tours de pistes de ce festival. « « Nous avons profité du coup pour entreprendre des actions en vue de mieux faire la promotion de nos artistes dont celle de motiver Maiwan Productions à l’encadrement des autres talents d’Haïti qui prendront part aux prochaines éditions de ce grand évènement, vecteur d’échanges et de partage culturels .

 

 

Lord Edwin Byron



Share this post