Titres du journal de la radio Métronome mardi 05 Février 2018

• Le collectif 7 février prévoit de manifester le jeudi 7 février prochain pour dénoncer les mauvaises pratiques sociopolitiques. • Apres la manifestation violente des élèves du lycée Pinchinat hier lundi 4 février, plusieurs autorités de la ville de Jacmel se sont réunies le même jour, dans l’après-midi, en vue de trouver une solution aux problèmes du lycée. • Dans l’international, le Venezuela annonce une réévaluation de ses relations diplomatiques avec les pays européens reconnaissant Guaido. Politique L’organisation sociopolitique Collectif 7 février, dans une conférence de presse donnée ce mardi 5 février, dit déplorer les mauvaises conditions de vie de la population. Le collectif invite les membres de tous les secteurs de la vie nationale à une manifestation le jeudi 7 février prochain. Cette manifestation vise à dénoncer les mauvaises pratiques qui persistent dans la société.

Education La série de manifestation des élèves du lycée Pinchinat, manifestation pour réclamer la présence de professeurs dans leur salle de classe, a pris une tournure violente, hier lundi. Les lycéens, accompagnés d’élèves de plusieurs autres écoles de la ville ont lancé des jets de pierre sur les locaux de plusieurs bureaux de l’Etat. Les agents de l’ordre se sont servis de gaz lacrymogène, plusieurs fois, pour disperser la manifestation. Certains élèves manifestants du lycée Pinchinat dénoncent l’attitude qu’ils estiment indifférente des autorités de l’éducation par rapport aux problèmes du lycée. Selon eux, ces responsables se contentent de faire des déclarations à la radio au lieu de poser des actions concrètes pour résoudre les problèmes du lycée.Ils disent souhaiter que le ministre de l’éducation prenne en main ses responsabilités. Différentes autorités de la ville de Jacmel se sont réunies hier lundi après-midi dans l’objectif de trouver une solution aux problèmes du lycée Pinchinat. Les responsables de différents secteurs étaient présents a cette rencontre, citons la délégation du sud-est, la mairie de Jacmel, le chef de la police, le directeur de l’éducation du sud-est, le directeur du lycée Pinchinat, certains professeurs grévistes ainsi que les directeurs de plusieurs établissements scolaires touchées par la série de manifestation des élèves du lycée Pinchinat. Suite a la manifestation des éleves du lycée Pinchinat, manifestation ayant perturbe le fonctionnement de plusieurs écoles privées de la ville, le directeur du college Milot Gousse decide de fermer les portes de son établissement jusqu'à la semaine prochaine en attendant qu’une solution soit portée a la crise. Par ailleurs, Lancelot Thomas estime que les revendications des lycéens sont justes. Il dit condamner la negligence des autorités dans la gestion des problèmes du lycée. Lancelot Thomas Le lycée Numa Rabel, dans la commune de Belle-Anse, n’a pas pu fonctionner hier lundi 4 février. Plusieurs professeurs ont observé un arrêt de travail pour réclamer leur arriéré de salaire ainsi que leur nomination. Sante Le vice-délègue de l’arrondissement de Jacmel Helson Royal dit souhaiter une intervention rapide des autorités de la santé publique pour stopper la maladie de la peau qui frappe la population de Coq Chante. Il demande aussi que des recherches soient effectuées en vue de déterminer l’origine de la maladie. Par ailleurs, le vice-délégué dit reconnaitre que l’accès a l’eau potable constitue une difficulté pour la population de Coq Chante. La direction départementale de la santé du sud-est réagit à la maladie de la peau qui sévit actuellement à la 9eme section communale de Coq-Chante. Le directeur départemental Newton Jeudy annonce aujourd’hui qu’une délégation se prépare à se rendre à Coq Chante pour évaluer le problème, ce qui permettra à la direction sanitaire d’agir adéquatement.



Share this post