Jacmel-Municipalité : Le président du cartel intérimaire et son Caissier Payeur soupçonnés de corruption

Le représentant des employés des services Centre Ressources Communautaire (CRC) et Agence Technique Local (ATL), M. Wendy Thélusmond Joseph, cadre technique du projet à la mairie dans une conférence de presse le weekend écoulé, dénonce le président du conseil municipal M. Richardson François allias Sony et le comptable de la Mairie de Jacmel M. Ricardo Décime surnommé Kouzen Zaka

parce que selon M. Joseph le comptable Décime à l’habitude de détourner des montant s sur le compte de la Mairie, ajouter à la façon qu’il arrive à ce poste de comptable.

Il dévoile un complot des autorités Municipales,  avec la cour supérieure des contes et du contentieux administratif pour qu’ils ne puissent recevoir leurs salaires de onze mois de travail, alors qu’ils ont de grandes responsabilités familiales.

Il exhorte les responsables a être vigilants pour éviter le désordre qui a été perpétrer dans la première tranche et précise que cela ne passera pas face à cette situation, l’employé de la mairie M. Wendy s’interroge sur les révocations arbitraires de certains employés  insoumis au désordre.

Pendant qu’il s’interroge sur le rôle des autorités de la cour supérieure,  Nous demandons, est ce que la cour supérieurs des comptes et du contentieux administratif  est un organe qui encourage la corruption ? Ou bien qui juge en tant qu’agent régulateur ?.

En ce sens, il sollicite l’intervention rapide des organismes ONU Habitat, délégation Sud-est, OIM, Ministères de l’intérieur et des collectivités territoriales et d’autres concernés à intervenir pour éviter d’autres révélations.

Pour sa part,  Me Dieulain Aristile avocat travaillant dans le projet attire l’attention des autorités locales  du pouvoir central et de la cour supérieure des comptes à intervenir rapidement.

De son cote Daniel Laurent chauffeur du service ATL certifie que c’est l’ex maire Noé Adonis qui a acheté le poste de comptable au Ministère de l’intérieur pour M. Ricardo après trois concours non réussit, le maire Adonis a négocier avec un cadre du Ministère et plus loin confirme que c’est lui qui avait apporté l’argent dans une enveloppe jaune. Cependant, il ne voulait pas préciser le montant de la somme.

Il faut préciser que le Réseau Sud-est de défense des droits humains, une branche de RNDDH a déjà saisie le dossier et promet d’accompagner les présumés victimes.

Par ailleurs, M. Richardson François suite à une note qui porte son paraphe a mis quatre employés du service génie municipale en disponibilité pour insuffisance professionnelle, Il s’agit de Elsie Jean-Baptiste, Rose-Denis Belace , Partick Bertin et Lafalaise Berthony un motif qui suscite des doutes selon un cadre de l’administration qui réclame son anonymat.

Rappelons ce programme ATL et CRC avaient pour objectif d’élaborer des dossiers techniques afin d’identifier des besoins, la force et la faiblesse de la commune une façon pour fixer la priorité des maires.



Share this post