Lettre ouverte au président du CEP, monsieur Pierre-Louis Opont

Jacmel, ce 05 Avril 2015 Des Membres du BED et des BECs du sud-est Au : Président du Conseil Électoral Provisoire (CEP) Objet : État des lieux du système électoral dans le sud-est Monsieur le président du CEP Au terme d’une renc
Vu que le CEP compte prioriser le dialogue entre tous les acteurs impliqués dans le processus électoral. Vu que les membres de l’opposition au pouvoir en place dans le sud-est réclamaient le renvoi, de Monsieur Patrick Cormier comme président du BED, et de monsieur Vical Henry comme président du BEC de Marigot. Vu que le CEP a pris la décision de satisfaire les revendications des contestataires dans le département du sud-est. Vu que le CEP a délégué ses membres dans chaque département pour résoudre les problèmes soulevés par différents partis politiques. Vu que vous, monsieur le président, dirigiez la commission déléguée dans le sud-est par le CEP, accompagné de votre chef de cabinet, M. Henry Claude. Vu que dix-sept membres des organisations et des partis politiques ont participé à une rencontre à la délégation du sud-est. Vu que la commission déléguée par le CEP avait rencontré la presse régionale, et les notables de Jacmel autour des contestations des partis politiques. Vu que le chef du cabinet du président du CEP a eu une deuxième rencontre avec les partis politiques pour partager avec eux les décisions du CEP, consistant à remplacer les membres des BEC et du BED contestés. Vu que les représentants des dix-sept partis politiques à cette deuxième rencontre, ont rejeté cette décision et ont demandé la reprise intégrale des concours. Vu que, par le biais d’un communiqué de presse, le CEP a informé la population qu’il accepte la demande des partis contestataires. Vu que le CEP a souligné que les membres non contestés du BED et des BEC sont habilités à participer à ce nouveau concours. Vu qu’une commission dirigée par madame Judith Lourde Édith a organisé le samedi 28 Mars 2015 le nouveau concours auquel tous les membres non contestés du BED et des BEC ont participé. Vu que le résultat du concours est affiché au commissariat de Jacmel et à la délégation du sud-est . Vu que les noms des membres non contestés du BED et des BEC sont affichés sans leurs notes respectives. Vu que le quota de 30% de femme est exclu de cette nouvelle structure électorale. Vu que cette structure a seulement 3 des 10 femmes qui devraient en faire partie. Vu que plusieurs femmes sont placées en quatrième position avec au moins 60% de moyenne. Considérant que des représentants de plusieurs institutions observatrices, notamment Marie Yolène Jules du RNDDH étaient présents dans la salle des examens. Considérant que le samedi 04 Avril 2015, chacun des membres du BED et des BEC a reçu d’une tierce personne une lettre mettant, prématurément, fin à notre contrat de services. Nous, les membres du BED et ceux des BEC , aimerions avoir des explications claires et précises sur notre exclusion après avoir subi les textes d’évaluation du concours. Nous réclamons également notre rémunération puisque depuis notre prestation de services, nous n’avons rien reçu comme salaire. Vive les élections crédibles, honnêtes et inclusives avec l’application des lois et des principes obligatoires pour avoir un état de droit.


Share this post