Haïti, actualités: le choléra substitue les élections.

À un mois environ de l’organisation des élections présidentielle et législatives dans le pays, l’actualité est largement dominée par la propagation probable de l’épidémie de choléra constatée dans le département de l’Artibonite. La camp
La population se préoccupe de la façon dont elle peut se protéger du choléra qu’aux discours pompeux et prometteurs des candidats, ce qui pousse le candidat à la présidence de la Plateforme présidentielle INITE, Jude Célestin a ordonné, depuis le 25 octobre passé, au nom de sa plateforme, l’arrêt de la diffusion de toutes les ‘’spots’’ publicitaires concernant les candidats de l’INITE. Les élections prévues pour le 28 Novembre prochain deviennent très spéciales, puisque l’électorat potentiel ne croit ni dans les discours, estimés creux, des candidats, ni dans l’organisation probable des scrutins. L’équipe de bonzouti.com a rencontré plusieurs candidats dans le sud-est, qui, paniqués par les informations sur le choléra envisagent de quitter le pays avec leur famille. Les intervenants dans les médias du sud-est, ces jours-ci profitent de l’épidémie de choléra pour mettre à nu les problèmes de la population. A Jacmel, par exemple dans le bas de la ville, zone portail Bainet les gens s’approvisionnent en eau pour la consommation dans la rivière Lagosseline, souvent dans des cuvettes, des bassins habituellement occupées par des porcs. Dans la Vallée de Marbial, les sources sont utilisées pour la baignade et le breuvage. Cette vallée a eu un de ses fils député de Jacmel de la 48 ième législature, celui-ci n’a pas amélioré cet aspect de la vie quotidienne de cette communauté. L’épidémie de choléra rend plus vulnérable la population haïtienne déjà fragilisée par le séisme du 12 Janvier, selon plusieurs interrogés par bonzouti.com. Cette catastrophe humanitaire est entrain de tuer la convivialité innée chez l’haitien, elle engendre une méfiance automatique chez les gens, les uns vis-à- vis des autres.


Share this post