Condamnation de quatre Haïtiens à une longue peine de prison suite à l’enlèvement d\'une fillette de neuf ans

Washington, DC. - Quatre kidnappeurs ont été condamnés à une longue peine de prison pour avoir enlevé, en Haïti en 2005 une fillette de neuf ans de nationalité américaine, selon ce qu’a annoncé le 11 décembre Jeffrey A. Taylor, le Procureur de
L’un des principaux auteurs de l’acte a été condamné à 238 mois de prison soit 19 ans et 10 mois par le Juge Bates. Yves Jean Louis, un autre planificateur du crime, a eu une sentence de 180 mois de prison, soit 15 ans. Ernso Louis a été condamné à 168 mois de prison, soit 14 ans, dans l’après-midi du 11 décembre. Phito Cajuste a été condamné à 166 mois de prison soit 13 ans et 10 mois. Chacun des 4 a plaidé coupable. Yves Jean Louis et Ernso Louis ont plaidé coupable le 16 décembre 2005, sous les charges d’accusations de prise d’otage. Cajuste a plaidé coupable le 4 mai 2006. Tous les trois se sont entendus pour coopérer avec le gouvernement en vue d’entamer des poursuites judiciaires contre d’autres auteurs de crime. Lesly Merise, le dernier des conspirateurs a plaidé coupable ; il était un fugitif pendant environ deux ans. Il a écrit sa déclaration de culpabilité le 31 août 2007. Le gouvernement a déplacé le niveau de sentences applicables selon la procédure de condamnation pour Yves Jean Louis, Ernso Louis, et Cajuste, ce que la Cour a accordé. La victime qui est une fillette de neuf ans, de nationalité américaine, vit avec sa famille dans la zone de Port-au-Prince, Haïti. Le supplice de la fillette a débuté très tôt dans la matinée du 26 septembre 2005, quand Lesley Merise, Yves Jean Louis, Ernso Louis et Phito Cajuste l’ont enlevé de son lit, après avoir fait irruption dans la maison familiale. Les ravisseurs portaient des masques, brandissaient des machettes et un faux pistolet. La fillette a été transportée dans un endroit éloigné de la montagne où elle est séquestrée pendant plus d’une semaine. Durant cette période de séquestration, elle est tombée malade. La fillette avait été menacée de mort à maintes reprises si toutefois elle essayait de s’échapper. Entretemps, les kidnappeurs ont réclamé une demande de rançon minimum de 200,000 dollars américains. Un berger passant près de l’endroit où la fillette était retenue est devenu conscient de sa présence et lui a demandé de noter sur un bout de papier en utilisant un morceau de charbon de bois le nom de son père et son numéro. A travers de grandes difficultés, le berger a parcouru beaucoup de kilomètres et de terrains difficilement praticables pour alerter les autorités concernées qui ont appréhendé Ernso Louis sur les lieux même et Yves Jean Louis quelques heures plus tard. Phito Cajuste a été arrêté vers la fin du mois de février en Haïti. De son côté, Merise a trouvé son arrestation en Février 2007 en Haïti. En prononçant les sentences, le Procureur des Etats-Unis Taylor et l’assistant Procureur Général Wainstein ont loué le travail ardu de l’équipe extraterritorial de Miami de la FBI en particulier les agents chargés du dossier, Oscar Montoto et Kenith Jett, ainsi que les agents Carlos Monero, Ed Cruz et William Clauss, l’équipe de Miami en réponse au témoignage et l’équipe de Miami de tactique et d’armes spéciales de la FBI, tous basés à Miami, puis l’attachée légale de la FBI, Andrew Diaz , ALAT Joseph Jeziorski basé à Santo-Domingo, en République Dominicaine, le personnel de l’Ambassade américaine à Port-au-Prince, Haïti. D’autre part, Ils ont reconnu les efforts de l’avocat des témoins victimes, Veronica Vaughan du bureau du Procureur Général des Etats-Unis, et le procureur en charge du procès, Thomas P. Swanton, de la section contre le terrorisme de la division Criminelle du Département de Justice.


Share this post