Insertion demandée---- Message à la nation haïtienne

Peuple haïtien, Je m’adresse à vous et à tous ceux et celles de bonne volonté pour vous exhorter à respecter la démocratie. C'est un peu épineux pour certains, mais, la démocratie sera l’arc-boutant pour la naissance ou renaissance de certa
Lorsque vous encourez un tel risque, nul ne peut se permettre d’être indifférent ni de perdre une minute pour exiger le respect de ce droit. Plus tard sera trop tard ! Cependant, il est absurde et ridicule que vous sortez dans les rues à manifester pour revendiquer le départ du président Martelly. Vous l’avez élu pour cinq ans, vous devez attendre qu’il finisse son mandat. Vous avez élu aussi des députés et des sénateurs pour vous représenter, qu’ils fassent leurs boulots. Je reproche sévèrement le sénateur Moise Jean Charles, un opportuniste sans intelligence, le pire des analphabètes politique au pays, incitant certains pauvres à prendre les rues contre le président. Avant de jeter la pierre, je vous inviterais à lire ceci : « Le Sénat ne pouvait pas atteindre le nombre de voix requis pour censurer le gouvernement, 16 voix indispensables et inatteignables. Les ministres ont bénéficié de l’incroyable vote de confiance des sénateurs qui se méfient pourtant des moindres actions du gouvernement.» Maintenant, je dois vous faire savoir que la capacité est la dextérité à se servir de ses savoir-faire et ses qualités, oui, j'ai bien mentionné savoir-faire et ses qualités. Donc, c'est un non-sens de faire des manifs pour réclamer la démission d’un président élu par le peuple et pour le peuple. J’interpelle Sauveur Pierre Étienne, Évens Paul pour leur demander c’est quoi ce sophisme, puisque leur nom fait déjà l’actualité comme futur premier ministre. J’interpelle Madame Lesly Francois Manigat, une femme que j’admire, mais j’avais vraiment honte de lire sa lettre au peuple haïtien qui date 2 Août 2013. J’ajoute dans la liste, Jean Bertrand Aristide et Jean Claude Duvalier qui sont au pays qui n’ont rien fait pour la population. Mes chers adversaires politiciens, Il faut apprendre à faire la politique, et ne profitent jamais des pauvres gens pour les diviser selon vos intérêts, et surtout ayez au moins le minimum d’intelligence de vivre en harmonie comme de vrais compatriotes, sinon nous allons trébucher ensemble comme, des bêtes, des idiots. N’est-ce pas la démagogie que le député Louis-Jeune appelle au renforcement de la mobilisation anti gouvernementale ? Les réactions de MOPOD sont aussi absurdes que Turneb Delpé. Mes amis, il faut changer la façon de faire la politique. Ce que vous faites sont insignifiants. L’ensemble des aspects de la démocratie et de la paix, sont l'ensemble des valeurs, des conduites et des comportements qui traduisent le respect de la vie, de la personne humaine et de sa dignité, de ses droits, le rejet de la violence sous toutes ses formes et l'attachement aux principes de liberté, de justice, de solidarité, de tolérance tant entre les peuples qu'entre les partis politiques et les individus. Malgré ce que vous faites au pays, je respect votre personne humaine parce que vous êtes des créatures de Dieu. En outre, je ne cautionne pas vos bêtises parce que vous êtes des incompétents qui détruisent mon pays, vous allez nous faire échouer ensemble avec vous. Pascal Bruckner disait : « la pauvreté craint. Elle a ceci de désolant qu'elle nous jette au visage l'échec de notre optimisme, nous tire en arrière, nous rappelle que tous les hommes ne sont pas également conviés aux joies de la vie et ne le seront probablement jamais. » Voilà, c’est important de cultiver, la démocratie, la paix, la non-violence. Il faut éduquer la population à aimer, la paix, la démocratie, la vie, le patriotisme. Développer son pays, n’est-ce pas une bonne chose ? Pourquoi faire la mobilisation pour la démission du président qui est une provocation animée de haine, d’esprit de vengeance ? En faisant cela, vous désarmez l’esprit des gens, le sens de la justice, du devoir, la volonté de sortir dans la pauvreté. Il faut arrêter de faire comprendre au peuple que la politique en Haïti est une source d’opulence, d’enrichissement sans faire d’efforts. Monsieur Jean Bertrand Aristide, Mme Mirlande Manigat, monsieur Sauveur Pierre Étienne et monsieur Évans Paul, qu’avez-vous fait au pays durant les quatre dernières années? Quels sont vos activités ? Avez-vous eu le temps de vous ressaisir et travailler au lieu de se chamailler et de naviguer dans le folklore politique ? Aviez-vous mettre en place de nouveaux programmes politique pour affronter les défis des prochaines élections ? Quand allez-vous cesser de faire des admirateurs passionnés aux démagogies ? Eh bien, vous êtes tous des risées de la République Dominicaine qui est en avance sur l’évolution, politique, de la technologie, de la santé, etc. Mes amis, un pays se développe en fonction de sa capacité culturelle. Notre système éducatif a fait une chute depuis le départ de Duvalier. A cause de vous, tous les gens se glissent dans la politique. Maintenant, avoir un diplôme en droit et en médecine ne paye plus en Haïti par rapport à la politique qui rend riche et célèbre. Puisque la politique est gratifiante au pays, ceux qui étudient dans les grandes écoles d’Amérique et d’Europe rentrent au pays qui n’a aucune structure de travail administratif et informatique. Ils viennent piller le pays et retourner en Amérique ou en Europe pour jouir de leur richesse convenablement sans aucun remord. Mes chers amis, quand allez-vous comprendre dans votre vie que le problème en Haïti n'a jamais été le manque d'argent, mais plutôt l'incapacité à exploiter l'esprit haïtien. François Duvalier est un exemple, il n’a jamais eu d’aide, et pourtant le dollar haïtien était égal au dollar américain. Si l'argent était la clef essentielle pour résoudre les problèmes, avec tout l’argent qu’Haïti a reçu des pays occidentaux, elle serait développée. Pourquoi n’aviez-vous pas transformé la mentalité de la population de la jeunesse haïtienne à se concentrer sur la transformation de ses problèmes en opportunités. Vous aviez passé quatre ans sans rien faire, maintenant, les élections s’en viennent bientôt, vous commencez à faire du bruit pour vous faire remarquer. Vous êtes des professeurs, qu’avez-vous enseignez au peuple ? Vous tous, vous méritez derrière les barreaux pour trahison à la nation haïtienne. Vous, dans l’opposition, le gouvernement Martelly hérite des problèmes et des dettes, des militaires, de Gérard Latortue, d’Aristide et Préval. Il est évident qu'il y ait tant de problème qu'il serait difficile de commencer quelque part. Mais, qu’avez-vous fait de rationnel pour faire bouger le gouvernement ? Avez-vous voté pour mettre en prison les politiciens véreux pourris et criminels qui distribuent des armes dans les quartiers défavorisés à des jeunes qui ont leur ventre vide et sans force ? Avez-vous demandé le gouvernement de mettre au chômage une partie des fonctionnaires de l'état, qui ne font pas grand-chose sinon créer la bureaucratie ? Au bureau de l'Immigration, il y a beaucoup de magouille, non seulement tous sont à vendre, commencé sur les informations jusqu’aux faveurs sexuelles. Messieurs les sénateurs, qu’avez-vous fait pour que Martelly respect des droits de l’homme ? Les manifestants et les journalistes sont régulièrement arrêtés, maltraités et recevoir des insultes venant du président. Les policiers qui reçoivent des pots de vins. Qu’avez-vous fait de la mort du juge Jean Serge Joseph? François Beaune a déclaré : « La pauvreté et la laideur cohabitent et s’entraident.» Voilà ce que vous êtes, la laideur dans cette pauvreté que vous créez ! Mes chers amis, l’élimination de la pauvreté doit commencer par une compréhension de ses causes profondes, et mise en œuvre de solutions adéquates. Sachez aussi quand les haïtiens auront le minimum sur les plans éducatif, sanitaire et social, c’est à ce moment Haïti aura une stabilité politique, alors la majorité des désagréments qui minent encore notre société et qui nous empêchent de vivre convenablement, disparaitront parce que le peuple prendra conscience. Vous, étant affamés du pouvoir, vous ne pourrez plus jamais berner le peuple ni le prendre pour des têtes de vaux. L’ex-président Aristide, vous êtes multimillionnaire de 800 millions de dollars US (l’argent de la nation), qu’avez-vous fait pour satisfaire les besoins fondamentaux de la population, famine, maisons insalubres, absence de sanitaires, l’eau potable, chômage, illettrisme. Vous aviez enseigné au peuple que la violence, vous aviez accrochés au pouvoir pour le pouvoir et pour faire des bêtises. Même pour une minute vous n’aviez pas mis l’intérêt de la nation au-dessus des vôtres. Est-ce trop demander : De lutter contre l’exclusion, l’impunité, développer le civisme et le patriotisme, au niveau des jeunes, voilà des comportements qui feraient que la politique ne soit plus une carrière alléchante pour s’enrichir. Président Martelly Sweet Miky, vous êtes le président le moins intelligent de tous vos prédécesseurs, mais qui fait mieux qu’Aristide et René Préval. Cependant, vous avez reçu beaucoup plus d’assistance que les autres, du côté des contribuables et internationale. Vous n’avez pas lancé une vaste campagne d’alphabétisation qui constitue le premier échelon social, le processus de développement, développer les infrastructures, abolir l'esclavage institutionnalisé des enfants et des domestiques, éducation pour tous, amélioration du commerce local et international, revalorisation de l'individu, des centres de soins médicaux gratuit, imposer des mesures très strictes aux multinationales qui viennent s'installer au pays, développer le commerce de l'agriculture, financer la construction de bateaux pour la pêche, financer les taxis et les tap tap, ce genre de choses procure du travail et produirait d’énorme résultat, améliorer les transports routiers et maritimes pour éviter trop d’accidents. Chers compatriotes, je suis pour la démocratie, pour la justice et une stabilité socio-politique, j’invite la population à élever cet étendard qui représente le guide de la barque de la civilisation, à travers des inévitables intempéries nous serons au bon port parce que Jésus est dans la barque nous feront des exploits. Certes, nous souffrons les résultats d'un passé de colonialisme qui produit au pays de malfaiteurs, d’arrivistes, des avares et des affamés du pouvoir qui sont toujours sous l'influence des états et des sociétés internationales qui sont les causes qu’aucun parti politique n’a une idéologie propre à suivre, aucun parti n'est arrivé au pouvoir par leur propre conviction, c'est le pouvoir qui a créé leur conviction. Chers compatriotes que Dieu vous bénisse ! Mme Sonie Darcisse msd725@ymail.com


Share this post