Etats-Unis: le futur directeur de la CIA rejette d\'anciennes pratiques controversées

Le directeur de la CIA désigné par le président américain Barack Obama, Leon Panetta, s\'est engagé jeudi à ne pas transférer vers des pays étrangers des prisonniers afin qu\'ils y soient torturés, et a qualifié de torture la simulation de noyad
\"Selon les termes du décret publié par le président (Barack Obama), il est interdit d\'envoyer quelqu\'un à l\'étranger pour y être torturé ou dans un pays qui viole nos valeurs humaines\", a-t-il fait valoir en assurant que l\'Agence de renseignement américaine n\'aurait plus recours à cette pratique. Il s\'exprimait lors d\'une audition devant une commission sénatoriale qui devait confirmer sa nomination. La simulation de noyade, employée par la CIA lors d\'interrogatoires sous l\'administration Bush, relève de la torture, a-t-il par ailleurs estimé. \"Je pense que la simulation de noyade est de la torture et que c\'est une mauvaise pratique\", a-t-il affirmé. Il s\'est dit plus généralement persuadé que la CIA pouvait accomplir sa mission \"tout en respectant la loi\". \"Nous resterons attentifs à assumer nos responsabilités dans le respect de la loi et de la Constitution\", a-t-il souligné. Panetta a rappelé que la CIA avait fait l\'objet de critiques pour avoir dénoncé à tort la présence d\'armes de destruction massive en Irak, et pour ses méthodes controversées de détention et d\'interrogation. \"Je veux faire passer cet ère derrière nous\", a-t-il assuré.


Share this post