Valorisons la poésie, un projet de l\'\"Espace-Jeunes\" au Centre Multimédia de la MINUSTAH à Jacmel

Une soixantaine de jeunes jacmeliens ont participé à une conférence-débat organisée, le 25 Avril 2008, à la quatrième édition d’Espace-Jeunes au Centre Multimédia de la MINUSTAH dans le Sud-est. Ce mouvement qui, se veut être un élément de p
« La poésie dans la littérature haïtienne, hier et aujourd’hui » a été le sujet sur lequel le comédien-metteur en scène, étudiant, Frénel Clervil a aussi intervenu. Il a profité cette séance pour faire un parallèle entre les écrivains d’hier et ceux d’aujourd’hui en termes d’originalité, de qualité, d’organisation, de liberté d’expression etc. Le poète et peintre, professeur de lettres, Fréro Pierre, membre de « Haïti en poésie » a traité de la poésie à travers ses définitions, ses objectifs, ses thèmes et ses originalités. Il a définit la poésie selon divers auteurs, en passant par Larousse, Goethe, jusqu’à Baudelaire. Sej Marc-Endy, comédien-poète a parlé de la poésie comme archive et réservoir pour une identité de peuple. Dans ses propos, le secrétaire de « Haïti en poésie » a plaidé en faveur d’une autre définition de la littérature haïtienne, par la mise en place d’un ensemble de structures encourageant les poètes et jeunes étudiants à produire et par la création d’écoles littéraires. L’importance de la littérature, de la langue, le créole dans la littérature haïtienne ont été les différents points de son intervention. Tout au cours de la séance, les jeunes n’ont pas caché leurs satisfactions face aux interventions des jeunes poètes, comédiens, metteurs en scènes du groupe « Haïti en poésie ». Ils ont à leur tour présenté le poète martiniquais récemment décédé, Aimé Césaire, son passage en Haïti, la pièce théâtrale qu’il a dédié au roi Christophe, ses diverses conférences et son texte historique « Toussaint Louverture, la révolution française et le problème colonial ».


Share this post