L’Église catholique en quête d’argent pour reconstruire la cathédrale de Jacmel

Le diocèse de Jacmel a besoin de six millions de dollars américains pour restaurer la cathédrale de la ville endommagée par le séisme du 12 janvier 2010, selon le révérend Père Léveiller, qui rencontrait la presse à ce sujet.

 

« La conférence épiscopale nous promet  deux millions de dollars et l’État haïtien nous a donné une enveloppe de 100 millions de gourdes… a révélé le vice-chancelier Léveiller qui a aussi précisé que les 100 millions de gourdes données par l’État sont dans un compte créé spécialement pour récolter des fonds pour la restauration de la cathédrale Saint-Jacques et Saint-Philippe.

L’église attend d’autres donateurs pour compléter la somme déjà disponible et ouvrir ce vaste chantier de restauration.

« Je pense que les catholiques ont intérêt à contribuer à la restauration de ce bâtiment, parce que c’est la cathédrale de la région et c’est un bâtiment centenaire », a commenté Payen Rousseau.

À croire les interventions d’une partie de la population jacmélienne sur les ondes des stations de radio, la cathédrale constitue le cœur socio-économique de la ville, quand elle est en ruine, cette tranche de la population a l’impression que c’est Jacmel dans tous ses aspects qui est en agonie.

« L’horloge et la cloche de la cathédrale rythmaient ma vie. Elles m’annonçaient l’aurore, la mi-journée, et l’angélus. Elles me manquent a commenté un arpenteur public.

« Cette cathédrale est citée dans la majorité des écrits sur Jacmel, elle n’est pas à l’église c’est à Jacmel, c’est à Haïti. Les jacméliens du pays et de la diaspora devraient contribuer à sa restauration », estime un professeur du lycée Pinchinat.

Ce dernier pense que le Vatican devrait donner un peu d’argent aussi au diocèse de Jacmel pour la restauration de ce temple.

Le samedi 29 novembre 2014, lors de la visite du Cardinal Robert Sarah responsable des affaires sociales au Vatican, l’évêque du Sud-Est, Monseigneur Launay Saturné a promis de démarrer avec la restauration tout de suite après, mais jusqu’à présent rien n’est encore fait.

L’état de délabrement de la cathédrale s’accentue de jour en jour. Des herbes sauvages commencent à occuper certains espaces. Viré au gris l’année précédant le séisme, le blanc de la façade principale tourne timidement au vert maintenant.

Notons que les travaux pour la construction de l’église Saint Jacques et Philippe de Jacmel, cathédrale depuis 1989, ont démarré en 1852 et furent achevés en 1864 après la signature du concordat. Détruite le 19 septembre 1896 par l’incendie qui a ravagé Jacmel dans son ensemble, elle fut reconstruite en 1897, soit un an plus tard grâce à la détermination du curé d’alors, le père Vincent Gruillo.

L’horloge de l’église a été commandée à Paris en 1898, mais fut installée en 1912.



Share this post