La Nasa lève le voile sur la relation entre le Sahara et l'Amazonie

Certes, ils sont sur deux continents différents et un océan les sépare. Mais le désert du Sahara et la forêt amazonienne sont bel et bien en symbiose, selon les résultats du satellite Calipso de la Nasa qui a analysé le mouvement du sable provenant
On parle de particules de sable, mais les résultats s’expriment en millions de tonnes. En moyenne chaque année, selon l’étude relayée mercredi par le site du Time, 182 millions de tonnes de poussière quittent le plus grand désert du monde, dont 27 millions de tonnes atterrissent dans le bassin amazonien. Des quantités qui varient d’une année à l’autre. Le phosphore, l’Amazonie adore Et l’Amazonie en a bien besoin, elle qui manque de phosphore, un nutriment important pour le développement de la flore. Le même phosphore qui est contenu dans les particules de sable saharien. Les résultats de Calipso permettent de mieux comprendre la surprenante relation entre le désert africain et la forêt sud-américaine, mais aussi de se projeter dans l’avenir. Cela permettra en effet à terme de créer des modèles pouvant prévoir où ce sable se rendra dans le futur, selon les différents scénarios envisagés de changement climatique.


Share this post