Haïti-Environnement: COSAL’EAU sensibilise les gens à sauver la rivière Froide

Durant le week-end écoulé, sur l’instigation de COSAL’EAU plusieurs partenaires tels : UNICEF, JCI Carrefour, MDE et ONDJR, une marche de sensibilisation et d’autres activités ont eu lieu, le vendredi 5 avril 2013, afin d’attirer l’attentio
La Rivière Froide qui, dans les années 60 jusqu’au début des années 80, jouissait d’une bonne réputation de destination touristique pour tous les mordus de nature verdoyante et de fraîcheur, fait face actuellement à une sérieuse dégradation. Desséchée, boueuse et congestionnée de détritus, la Rivière Froide se résume à un rigole d’eau stagnante. Conscients de cette dégradation alarmante de cette rivière, considérée jadis comme un petit coin paradisiaque dans le pays, plusieurs initiatives ont déjà été prises pour sensibiliser les riverains à sauver la Rivière froide. Toutefois, aucun changement n’est remarqué jusqu’à ce jour, au contraire la dégradation persiste encore. COSAL’EAU, une entité partenaire de l’UNICEF faisant le plaidoyer pour la cause de l’eau en Haïti, a profité de la journée mondiale de l’eau, commémorée dans la date du 22 mars, pour organiser des activités capables de porter les gens à réfléchir sur la problématique de l’eau en Haïti, et la nécessité pour chacun de contribuer à la protection de son environnement ambiant. Le vendredi 5 avril 2013, plusieurs centaines d’écoliers de la commune de Carrefour, des jeunes de la Jeune Chambre internationale de Carrefour (JCIC) ont organisé une marche de sensibilisation, qui a démarré au local du Centre sportif de Carrefour pour arriver à la limite du pont jeté sur la Rivière froide. Munis de pancartes, de pamphlets et d’autres outils de communication, ces jeunes ont lancé des messages clés afin de sensibiliser les populations de Carrefour et Laboule sur la situation déplorable dans laquelle se trouve actuellement la Rivière froide. Outre cette marche de sensibilisation, les responsables de COSAL’EAU ont aussi réalisé une conférence autour du thème « Konbit pou sove Rivyè Fwad », à l’intention des écoliers participants. Emmanuel Bonnet, le Vice-président exécutif de la JCI de Carrefour, croit qu’il est important d’impliquer les jeunes de la commune dans cette lutte visant la protection des ressources naturelles qui se trouvent à Carrefour. « Rivière Froide est une ressource naturelle de Carrefour, il revient aux habitants de la commune, les jeunes en particuliers de s’impliquer dans cette lutte visant à préserver ce joyau », a martelé Emmanuel Bonnet. Selon les responsables de COSAL’EAU, plusieurs spécialistes dans les domaines de l’eau et écologique se sont penchés sur les enjeux d’une éventuelle disparition de la Rivière Froide. Quelques conséquences graves sont identifiés, à savoir : La disparition de certains espèces d’oiseaux, d’une quantité de poissons dont leur survie dépend de cette rivière, la possibilité pour beaucoup plus de riverains de souffrir du malaria, une croissance de chaleur dans les zones avoisinantes , la disparition de l’argile dans la zone.


Share this post