Hommage à Yanick Lahens à l’espace littéraire et philosophique de Jacmel

Ce samedi 12 Mars, les élèves de la classe de première du Centre Culturel Alcibiade Pommayrac (CAP) ont rendu un hommage mérité à l’œuvre de la romancière haïtienne Yanick Lahens, au Ciné théâtre Concorde, dans le cadre de l’Espace littéraire et philosophique. Activité réalisée chaque samedi, depuis le 20 février dernier, par le professeur Edgard Agella et supportée par le ministère haïtien de l’Éducation nationale.

L’exposé des élèves du CAP

 

Durant deux heures environ, le public conquis restait  suspendu aux lèvres de ces jeunes de 19 ans en moyenne qui, crânement,  présentaient au public, les œuvres de Yanick Lahens sous forme de montage de textes, en suivant l’ordre chronologique de leur parution.

 

‘’La couleur de l’aube, Guillaume et Nathalie, Failles’’ et bien entendu le prix  Femina 2014 : Bain de lune, sont  les titres qui ont eu le plus d’attention dans l’exposé de ces jeunes filles et garçons. Par alternance, ces élèves disaient les extraits des œuvres en mettant l’accent sur le côté positif de ces dernières et sur la musicalité des textes.

 

Les personnages des œuvres de Yanick Lahens défilaient dans leur costume respectif, dans l’imaginaire  du public en surfant sur les voix rigoureuses et limpides des hommes, et celles poétiques, élégantes et capricieuses des filles du CAP. Ce fut comme une suite de tableaux peints à travers le temps par Yanick Lahens avec comme thème central : La Femme.

 

Ces jeunes ont présenté Yanick Lahens comme une féministe, parce que, selon eux, la Femme demeure le thème central de l’ensemble des œuvres de la romancière.

 

‘’Honnêtement, je ne suis pas d’accord avec ces jeunes qui voient en Yanick Lahens une féministe, parce les personnages centraux de ses œuvres sont des femmes…Il y a des milliers d’auteurs masculins qui font des hommes leurs personnages principaux, ils ne sont pas des machistes pour ça …Il est naturel pour une romancière de faire des femmes leurs principaux personnages dans leurs œuvres’’, a commenté Nahomie Saintima des Éditions Pulùcia. Celle-ci avoue être charmée par la qualité du montage de textes présenté par  les élèves du CAP.

 

‘’Ils l’ont fait avec passion et dextérité. Sincèrement, ce montage déclenche en moi un désir ardent de lire Guillaumes et Nathalie, et Failles. J’ai été charmé par la qualité des extraits qu’ont dits  les jeunes du CAP, et la poésie qui s’y émanait... Parmi les élèves j’ai beaucoup aimé la musicalité dans la voix de mademoiselle Fenton Lyndsay, la vivacité de Lafontant et la maturité de monsieur Jeudy’’, a souligné Nahomie Saintima, qui a aussi salué la qualité du coaching de Frandy Mentor, professeur de littérature haïtienne de ces élèves.

 

Pour les professeurs Joël Pierre et Ronald Andris, deux des trois membres du jury, l’initiateur de l’Espace littéraire et Philosophique de Jacmel, le professeur Edgard Agella et les écoles secondaires de cette ville doivent faire tout ce qui est possible pour pérenniser cette activité.

 

Pourquoi un espace littéraire et philosophique à Jacmel ?

 

Initiative de l’assistant du directeur de l’enseignement secondaire au Ministère haïtien de l’éducation nationale Edgard Agella, cette activité a été lancée le samedi 20 février 2016, par le directeur de l’enseignement secondaire Joseph Job Maurice  autour de l’œuvre posthume de l’écrivain Jacques Roumain : Gouverneur de la rosée.

 

 

«…plusieurs  directeurs, professeurs, et près de 800 élèves de différents établissements secondaires du département, ont participé à ce lancement», a expliqué avec satisfaction le professeur Agella Edgard

L’espace littéraire et philosophique est un lieu de débats, d’échanges et de divertissement, créé dans le but de donner aux jeunes la possibilité de peaufiner leur talent de présentateur, tout en développant leur esprit critique. Son objectif est aussi de provoquer le goût de la lecture chez les jeunes et de rendre dynamique les écoles secondaires.

‘’C’est une expérience pilote que le Ministère de l’éducation nationale compte étendre sur tout le territoire… ‘’ a ajouté Agella Edgar, assistant directeur de l’enseignement secondaire au Ministère.

L’Espace littéraire et philosophique fait la promotion des auteurs haïtiens. Chaque samedi après- midi une classe d’une école secondaire de Jacmel expose au public une sorte de commentaire composé, réalisé autour d’un titre d’un auteur haïtien. Le samedi 13 Mars dernier les élèves du Centre Culturel Alcibiade Pommayrac (CAP) ont présenté l’Œuvre de Yanick Lahens, le samedi 20 ce sera au tour de la classe rhétorique de l’Institut du Bon Pasteur de présenter La famille des Pitit Caille de Justin Lhérisson. Selon Frantz Exumé, un des participants à la soirée du samedi 13 Mars dernier, quelqu’un qui suit ces exposés sera en mesure de parler des œuvres d’un nombre important d’auteurs haïtiens.

Notons que Edgard Agella, Marc Férol Benoit, Cadet Frantz sont entre autres les membres de l’equipe organisateur de cette activité.



Share this post