SOS à Grande rivière de Jacmel

Grande Rivière, septième section communale de Jacmel, fait face actuellement à une famine, d’après le président de la Fédérations des organisations pour le développement Grande Rivière de Jacmel (FODGRIJ).
Dans cette dite localité, les jardins ne produisent pas suffisamment pour permettre aux agriculteurs de s’approvisionner en produits de première nécessité, ce qui les appauvrit. Selon le président de la FODGRIJ c’est avec l’argent gagné dans la vente des produits agricoles que les cultivateurs achètent d’autres produits. Cette famine qui terrasse la population de Grande Rivière de Jacmel est occasionnée par la sécheresse de l’année dernière. Ainsi les agriculteurs ont perdu toutes leurs ressources agricoles. Louis Charles Ezéchiel, président de la FODGRIJ, qui s’est dit craindre pour que la malnutrition attaque les paysans de Grande Rivière, lance un appel pressant aux autorités étatiques afin de venir en aide à la population de cette section communale qui se trouve aux abois. De son côté, le secrétaire FODGRIJ, évoque d’autres problèmes auxquels fait face la section. Selon Toussaint Wilfrid, Grande Rivière de Jacmel qui compte plus de quinze mille habitants est privée de services de base. Il a souligné que cette section n’a pas de centre de santé, de route, de captage d’eau potable ni d’électricité. Elle a une seule école nationale que fonctionne sous une tonnelle depuis le séisme du 12 janvier 2010. Les paysans ont creusé des trous sur les rives de la rivière pour puiser de l’eau. Toussaint Wilfrid se demande si la section Grande Rivière ne fait pas partie de la commune de Jacmel.


Share this post