Jacmel-Culture : La Minustah lance le Compact Disk (CD) ‘’Vwa Ayiti pou Lapè’’ à l’Alliance Française

Ce Compact Disk réalisé par l’association Tamise, sous la direction artistique de James Germain a été lancé à l’occasion de la journée internationale de la paix mercredi 21 septembre 2016 par le bureau de Communication et de l’Information Publique de la Minustah à l’alliance Française de Jacmel (AFJ).

 Le lancement a été effectué en présence du maire de la commune, M. Marky  Kessa et  de son adjoint, Mme Loudie César, du directeur départemental de la culture M. Michelet Divers, du directeur départemental du tourisme……, des représentants d’associations, de la société civile et d’autres personnalités locales.

 Ce produit est  le résultat d’un extraordinaire travail de collaboration entre James Germain, Emeline Michel et Beethova Obas artistes haïtiens de renom et plus de 200 jeunes chanteurs et musiciens venant de différentes régions du pays dont une vingtaine de Jacmel. Ils  ont profité du lancement pour interpréter la version originale chantée par des jacméliens ‘’Mwen Reve’’placée en septième position sur le CD.

Comptant au total dix chansons reflétant la mosaïque musicale d’Haïti  et combinant les nombreuses influences des styles musicaux en vogue en Haiti  ce CD est un vrai appel a l’unité  , chacun des morceaux rappelant au public que le futur d’Haïti passe par la stabilité et le refus de toute forme de violence.

Dans ses mots d’ouvertures, la directrice de l’AFJ Mme Nadège Slagmulder a salué l’initiative et a précisé qu’elle avait une réelle fierté  d’accueillir «  ce programme ‘’Vwa Ayiti Pou Lapè’’  parce que celui-ci répond tout à fait aux valeurs que l’association Alliance Française dans le monde défend des valeurs de tolérance, de respect, d’équité, de cohésion sociale et communautaire »

Apres Mme Slagmulder, le responsable du bureau de l’assistance électorale Mme Agnieszka Miadowicz a lu le message du secrétaire général de l’ONU  M. Ban Ki-moon publié à l’ occasion de la journée internationale de la paix. Le dignitaire onusien invitait les belligérants du monde entier a déposé les armes et a observé un cesse feu pour préparer un monde meilleur a celui d’aujourd’hui

Pour sa part, M. Louicius Micius responsable du bureau d’information publique de la Minustah dans son mis en contexte de l’activité a déclaré  a surtout mis l’accent sur le rôle des jeunes . Il a mentionné que ‘’… la force vitale d’Haïti ce sont les jeunes et qu’il, il faut compter sur les jeunes ». Il poursuit en disant que  parfois la violence vient des milieux jeunes D’après lui, lorsqu’ils sont frustrés et qu’ils ils n’ont rien et n’ont pas accès à l’éducation, ils peuvent être violents

La Minustah et l’Etat haïtien se sont mis en ensemble  pour essayer se déployer sur tout le territoire haïtien et ainsi mieux lutter contre la violence. L’éducation c’est un défi dont tout est un défi dans cette société  et ses par rapport à ça, que la Minustah avec le gouvernement Haïtien ont mis les coudes ensembles pour arriver à déployer sur l’ensemble du territoire ce qu’on appelle combattre et lutter contre la violence communautaire. 

L’un des bénéficiaires du projet Thomson Laguerre alias (Wolph) dans son témoignage qui est un cri de cœur aux jeunes invite les jeunes à vivre la paix qui doit être aussi une paix intérieure.

Présente au lancement l’icône de la cité Michaëlle Craan  très satisfaite de la cérémonie  incite  les jeunes à tirer des leçons du passé et croit qu’on peut avoir une vie meilleure si on adopte des principes de tolérance et de respect. 

Soulignons que  le CD ‘’Vwa Ayiti Pou Lapè’’ est le fruit de la campagne Ann Chwazi Lapè-Vyolans ap detwi lavi nou’’ lancée en 2013 par le bureau de la communication et de  l’information publique  et l’unité de Réduction de la violence communautaire  de la Minustah, qui promet une culture de paix, de non-violence et de cohésion communautaire, en particulier auprès des jeunes des zones sensibles .



Share this post