Accueil -> Actualités ->Politique
Recherche personnalisée

Haïti, élections, doutes : le consul honoraire de la France se prononce…

Le 07/10/2010 à 12h42. | Par ANCION Pierre-Paul

Les doutes se renforcent à l’approche du 28 novembre date prévue pour l’organisation des élections présidentielle, et législatives.
A Jacmel, les rues sont décorées de photos de candidats, qui attirent la population plus pour leur coté multicolore que pour ce qu’elles représentent réellement, pour leur mission.

L’électorat du sud-est, dans sa majorité, ne se sent pas encore concerné par ces élections. Affamé, sinistré, abandonné par l’état, humilié par certaines ONG depuis le séisme du 12 Janvier passé, les citoyens constituant cet électorat, ne se soucient que de son pain quotidien. Dans les camps d’hébergements, ils parlent de trahison en faisant allusion au comportement des élus du département face à leur misère inhumaine, sadique.
Le scandale de l’Affaire Lescouflair décourage davantage la population, qui, selon les commentaires de plusieurs citoyens interrogés par bonzouti.com croient que la classe politique en soi est corrompue d’une façon ou d’une autre.
‘’… ceux qui ne sont pas des voleurs, sont des violeurs, il y a des viols consentis aussi, quand un élu contraint une femme, ma femme, ta femme, n’importe quelle femme, à coucher avec lui pour lui donner un travail c’est du viol aussi ….’’ A expliqué un employé de la direction départementale de l’environnement.
L’électorat du sud-est n’a confiance dans la majorité des candidats sauf, dans un maire actuellement candidat au sénat.
Après plus d’un mois d’enquête sur les intentions de vote de cette population, réalisée par l’équipe de bonzouti.com dans les camps d’hébergements surtout, les interrogés ont mentionné que les élus des plus récentes élections dans le département n’ont pas tenu leurs promesses, ce qui fait que le 28 novembre prochain ils resteront chez eux.
Dans une déclaration faite dans la presse locale, cette semaine, le consul honoraire de la France à Jacmel, SEM Gérard Borne a avoué qu’il croit que le taux de participation dans les prochaines élections sera faible. Il s’est toutefois dit souhaiter que le peuple choisisse des candidats ayant un programme politique bien élaboré, reflétant la réalité du pays.
‘’ Pour qu’un pays avance, il faut qu’il aie une démocratie avec des éléments représentatifs, depuis le président jusqu’aux sénateurs en passant par les députés…’’ a expliqué SEM Borne, qui a plaidé en faveur d’une campagne électorale sans violence.
Le consul honoraire de la France a ajouté qu’organiser des élections c’est bien pour la bonne marche de la démocratie, cependant il faut aussi gérer l’urgence, c'est-à-dire planifier, pour reloger les rescapés du séisme du12 Janvier, croupissant jusqu'à présent dans des camps d’hébergements.
Selon le consul honoraire de la France à Jacmel, il faudrait que ces élections du 28 novembre soient représentatives pour qu’elles marquent un pas vers l’avant.
Parallèlement, les employés du bureau électoral départemental (BED), et ceux du Bureau électoral communal de Jacmel tuent quotidiennement le temps en sommeillant.
Ils n’ont rien à faire, ni de matériels pour travailler, selon le constat de la presse locale.
Notons que le 28 Novembre prochain le peuple doit élire un président, 1/3 du sénat de 30 membres et 99 députés.

Source:bonzouti.com

Tags:elections doutes, consul honoraire france, borne gerard