Accueil -> Actualités ->Justice
Recherche personnalisée

Jacmel, assassinat d’Hubert Guilloteau Le directeur départemental de la police fait son ‘’Mea culpa’’

Le 03/10/2010 à 05h22. | Par ANCION Pierre-Paul

Le directeur départemental de la police du sud-est Hervé Julien déplore encore la mort du policier Hubert Guilloteau, sauvagement assassiné le 23 Septembre passé par des bandits armés de la commune des Cayes Jacmel.

Participant à l’émission ‘’Rendez-vous’’ sur la chaîne 05 de Jacmel, ce dimanche 03 Octobre 2010, le directeur Julien a, doucement, critiqué le retard mis par les policiers du commissariat de Jacmel pour se rendre aux Cayes-Jacmel, pour porter secours au policier Guilloteau attaqué par des bandits en furie, armés, déterminés à le lyncher.
‘’…après avoir été informé de la situation du policier Guilloteau aux Cayes-Jacmel, j’ai appelé le directeur général de la police pour le mettre au courant, il m’a conseillé d’aller moi aussi sur les lieux parce que selon ses explications, les choses pourraient s’aggraver. Je me suis rendu chez moi pour me mettre en tenue policière, et j’ai pris la route pour les Cayes-Jacmel, j’ai été surpris de rencontrer, en route, les renforts que j’ai envoyé au secours du policier Guilloteau. Surpris parce qu’ordinairement nous prenons, en moyenne, une vingtaine de minutes pour faire le parcours, Jacmel Cayes-Jacmel, or cela a fait plusieurs minutes depuis que j’ai ordonné à ces policiers de se rendre aux Cayes-jacmel….’’ A douloureusement commenté le directeur départemental de la Police, Hervé Julien. Celui-ci a aussi souligné que la Minustah était déjà sur place à leur arrivée aux Cayes-Jacmel, cependant les agents de la Minustah ne pouvaient pas intervenir sans l’autorisation de la police nationale.
Le directeur Julien a cité la lenteur de la Police nationale comme responsable indirecte de la mort du policier Guilloteau.
‘’ Nous faisons, au nom de la police du sud-est, notre ‘’Mea culpa’’…’’a déclaré le directeur Hervé Julien.
Les funérailles du policier Guilloteau…
Le directeur départemental de la Police du sud-est a parlé du samedi 09 octobre, la date probable pour l’organisation des funérailles du policier Guilloteau Hubert, il a cependant souligné que cette date sera retenue si le médecin légiste chargé de faire l’autopsie du cadavre, la fait le mardi 05 Octobre, comme prévu.
La police a la liste de tous les bandits ayant participé au lynchage du policier, selon le directeur Julien, qui a précisé que le parquet de Jacmel, donne à la police une vingtaine de jours, à partir du 23 Septembre écoulé, pour arrêter tous les assassins et leurs complices.
Les incidents du 23 Septembre passé, fait qu’une cellule de l’unité de maintient d’ordre sera logée, sous peu, au commissariat des Cayes-Jacmel.
Plusieurs commissariats du sud-est en chantier
La restauration des bâtiments logeant les commissariats de Jacmel, endommagé par le séisme du 12 janvier 2010, des Cayes-Jacmel, de Marigot, de Lavallée, et de Belle-Anse débuteront ce 15 Octobre, grâce au financement de la Coopération espagnole, selon le directeur Julien. La police nationale dans le sud-est dispose d’une enveloppe de dix millions de gourdes pour faire ces restaurations. Et la caserne des sapeurs pompiers de Jacmel trop étroite, sera aussi réparée.
La localité de Seguin vient d’avoir un sous commissariat, que la direction départementale de la police du sud-est compte inaugurer dans un bref délai.



Source:bonzouti.com

Tags:POLICE, GUILLOTEAU HUBERT, mea culpa