Accueil -> Actualités ->Environnement
Recherche personnalisée

Des scientifiques appellent les haïtiens à la vigilance

Le 18/02/2010 à 10h19. | Par LLM

Plusieurs scientifiques étrangers et locaux réalisent des études sismiques et géologiques en Haïti afin de mieux comprendre le comportement des deux failles qui traversent l'ile.

Le docteur Eric Calais, professeur de l'Université de Perdue (Etats-Unis) et l'ingénieur Claude Prepti, expert du Bureau des Mines et de l'Energie (BME), sont impliqués dans les évaluations et les collectes de données après le violent séisme du 12 janvier. Ils informent que des sismomètres ont été installés à travers le pays afin de détecter toutes les répliques.

Le docteur Calais rappelle que l'ISGS ( basé aux Etats-Unis) ne peut pas enregistrer les répliques de magnitude inférieur à 4 produites en Haïti.

Le réseau de sismomètres permettra de comprendre le comportement des répliques. Celles-ci continueront au cours des prochains mois insiste M. Calais.

Les membres de la mission de l'Université de Perdue ont bouclé 2 semaines d'enquête dans la région de Petit Goave et Léogane (épicentre du séisme). Il révèle que les experts n'ont pas pu trouver la trace en surface de la faille.

Toutefois d'autres experts français ont installés des sismomètres maritimes afin de localiser une éventuelle zone de rupture dans la baie.

Intervenant à la rubrique " Invité du jour " de radio Métropole, M. Calais a indiqué que la menace sismique n'a nullement changé après le 12 janvier. Même s'il refuse d'opiner sur l'imminence d'un autre violent séisme, M. Calais a expliqué que l'énergie de la faille a été libérée sur environ 50 kilomètres (Petit Goave a Carrefour). Il rappelle que les autres segments de la faille (250 Km) continuent d'emmagasiner de l'énergie pouvant provoquer un séisme.

Source:Radio Métropole

Tags:Haiti seisme tremblement de terre