Accueil -> Actualités ->Education
Recherche personnalisée

Jacmel Haïti /Lycée Célie Lamour allume sa cinquante-sixième bougie ce 19 Mars 2012.

Le 19/03/2012 à 04h02. | Par ZIDOR Elmond


Les élèves du lycée des jeunes filles de Jacmel, Célie Lamour, ont célébré ce lundi 19 mars les cinquante sixième année de leur établissement. A cette occasion, un te Deum a été célébré sous la direction du révérend père Marc Stanley Rousseau pour marquer cette date.

Dans son homélie tirée du livre de saint Luc 4 :16 à 20 le prêtre s’est interrogé sur l’éducation haïtienne en général et celle de Jacmel particulièrement. Ce thème n’est il pas désuet ? a-t-il déclaré.
Le célébrant principal père Marc Stanley Rousseau a critiqué les mauvais comportements affichés par les professeurs au sein des salles de classe, comportements nés de la mauvaise situation économique du peuple haïtien et des problèmes familiaux.
Arrivant à salle de classe avec des mines affirmées à leur front, des sourcils froncés, des tenues négligées et ridicules qui peuvent nuire à leur apprentissage, ils sont toujours prêts à chasser des salles de classe, les élèves. Tout cela est dû à l’effritement des valeurs. ‘’Autrefois soutenait le prêtre, n’importe qui, ne pouvait enseigner, cependant pour le moment la situation est détériorée à cause des problèmes politiques qui rongent le pays.
‘’ De nos jours, L’éducation constitue un élément qui permet aux autorités d’accroitre leur capital économique et politique’’ a-t-il souligné.
Le révérend père Marc Stanley Rousseau a déclaré après deux cents huit ans de l’indépendance Haïti, ce pays a connu une descente aux enfers, ses vraies valeurs, sa banque de compétence est en faillite, a cause des fuites de ses cerveaux. Une prise de conscience est nécessaire.
‘’Enfin, poursuit le prêtre en dépit de tous les problèmes qu’expérimente notre éducation les entrepreneurs haïtiens ne cessent pas de construire des boites sur le nom d’écoles. Des établissements qui abêtissent animalisent les élèves haïtiens car l’éducation devient discriminatoire dans ce pays et cela constitue un grave problème chaque année pour les universités. L’état devrait être le régulateur, cependant, il laisse aller les choses telles qu’elles sont’’ a-t-il expliqué.

Source:Bonzouti.com

Tags:Jacmel Haïti /Lycée Célie Lamour allume sa cinquante-sixième bougie ce 19 Mars 2012.