Accueil -> Actualités ->Education
Recherche personnalisée

Monsieur le Maire de Jacmel, Messieurs les Représentants de l’Université d’Etat d’Haïti Messieurs les Responsables de l’Université Laval Mesdames, Messieurs les Professeurs, Chers Etudiants Membres de la Presse Mesdames, Messieurs

Le 14/08/2011 à 07h59. | Par Dithny Joan Raton


Le patrimoine immatériel, le tourisme culturel et les nouvelles technologies sont des concepts qui évoluent au sein des institutions officielles mondiales, à travers l’Organisation Mondiale du Tourisme (l’OMT), l’UNESCO, à travers des pays comme l’Espagne, la France, le canada et les pays de la Caraïbe.

Le Rapport Diagnostic du Sud-Est, élaboré en 2007 par le Ministère du Tourisme dans le cadre de la Révision du Plan Directeur Tourisme du sud-est, met bien en évidence le cachet du patrimoine culturel immatériel de la région.
Ce cachet spécial se manifeste dans le concept de « la Jacmelitude ». Ce cachet unique se manifeste dans nos traditions, nos pratiques sociales, nos espaces culturels, les fêtes champêtres, les raras, notre savoir-faire lié à l’artisanat traditionnel, notre carnaval riche en couleur et en créativité, la gastronomie (tchaka, bonbon siro, mant lakol, doukounou, AK100, pisket a rebobay, krem corosol) pour ne citer que ceux-là.
Ce bouillon culturel, a toujours intéressé et attiré les visiteurs dans le département du sud-est. Ce qui fournit à notre tourisme culturel des retombées économiques et une visibilité plus large à la communauté locale, nationale et internationale.
L’humaniste français du 16eme siècle, Jean Bodin eut à dire ceci : « Il n’est de richesse que d’hommes ». M. Bodin avait bien compris que la valeur de toute chose n’a d’importance que lorsque l’homme en décide car « vouloir c’est pouvoir ».
Quand nous regardons la richesse du patrimoine culturel immatériel du sud-est, nous pouvons dire avec fierté que le sud-est est la perle d’Haïti.
Il appartient à nous, Mesdames et Messieurs, passionnés de la culture et du tourisme, de préserver et de sauvegarder notre richesse. Ce qui nécessite certainement des actions comme :
- L’inventaire et l’enregistrement oral et écrit de cette richesse par le biais des nouvelles technologies de l’information et de la communication.
- La sauvegarde de cette richesse des générations passées afin de l’exploiter pour l’édification de l’identité sudessoise.
- La déclaration par l’UNESCO du carnaval de Jacmel, un des patrimoines de l’humanité. Cette manifestation culturelle et populaire reste et demeure un moment idéal durant lequel nos artisans communiquent leur propre conception et leurs rêves.

Permettez-moi au nom du Ministre du Tourisme, l’Architecte Patrick Delatour et aussi au nom de la Directrice départementale du tourisme du sud-est, de saluer d’abord cette initiative et de remercier toutes celles et tous ceux qui ont travaillé à la concrétisation de ce séminaire.
En tant que féministe, il nous faut également saisir cette opportunité qui nous est offert pour rendre un hommage bien mérité à Michaelle Craan, connue sous le nom de Madame Jacmel.
Madame Craan n’a jamais cessé d’imposer la richesse culturelle et touristique de la région de Jacmel. Grace à elle, nos traditions et nos pratiques patrimoniales traversent non seulement Haïti mais aussi le monde.
Je vous remercie.

Dithny Joan Raton
Chargée de mission /sud-est
Ministère du Tourisme

Source:bonzouti.com

Tags:discours dithny joan raton