La République Dominicaine: le futur Israël des Caraïbes, selon M. Omar Garat

La République Dominicaine n’est pas un état au service des dominicains, selon Omar Garat. Contrairement à certains peuples de la Caraïbe comme les jamaïcains, les cubains, les haïtiens, les dominicains reçoivent une éducation qui les intoxique
En arrivant en République dominicaine quelqu’un voit miroiter devant ses yeux une impression de développement, cependant en réalité ce développement n’est pas profitable aux indigènes. ‘’Les trois quarts du commerce en République dominicaine sont aux étrangers. Il ne rapporte rien aux dominicains. Immature culturellement, bourré de préjugés, de complexes ce peuple se laisse dominer sans résistance, ce qui facilite au pays son développement dans le sens, occidental, impérialiste du terme. C’est un peuple assez misérable à un certain niveau vous donnant une apparence de grand pays capitaliste, avec des infrastructures s’apparentant à celles des grandes villes nord américaines, cependant au fond le peuple est misérable...’’ a expliqué en substance M. Garat Omar. Le peuple haïtien refuse de se prostituer avec les valeurs inhumaines que prône l’Occident. Culturellement fort, ce peuple résiste à l’Occident et c’est là que viennent ses malheurs. Les haïtiens font partie des rares peuples noirs qui naturellement, humainement se sent égal des autres, sans complexe ni préjugé. Les ‘’Black American’’ jusqu’ à présent sont interdits d’accès dans certains endroits des Etats-Unis. Un ancien colonel haïtien Dorélien a gagné au loto aux Etats-Unis, il fut déporté par la Justice américaine, en Haïti, parce qu’avec son argent il a osé acheter une maison dans un quartier blanc...’’ a expliqué M. Garat. Le coordonateur national du MRN s’est prononce en faveur du retour de l’armée d’Haïti ‘’Pas une armée de répression abusive, mais une armée professionnelle, pouvant garantir l’ordre la discipline, et les services militaires aux jeunes haïtiens’’ a expliqué M. Garat. Ce dernier a encore dénoncé la politique des Etats-Unis, qui, selon ses dires, a démobilisé l’armée d’Haïti en 1994, pour imposer, quelques années plus tard au peuple haïtien la Minustah qui en soi est une armée ‘’pèpè’’. ‘’Haïti n’a pas le droit d’avoir son propre armée pendant que les États-Unis renforcent cent fois plus l’armée dominicaine, ce qui pousse certains observateurs à dire que la République Dominicaine est le futur Israël des Caraïbes’’ a martelé le coordonnateur national du MRN Omar Garat.


Share this post